Catégories

Guide d’achat caméra de surveillance IP

Guide d’achat caméra de surveillance IP

Les caméras à protocole Internet, également appelées caméras de surveillance IP ou caméras réseau, assurent une vidéosurveillance numérique en envoyant et en recevant des images sur Internet ou sur un réseau local (LAN). Comme leur nom l’indique, les caméras IP se connectent à un réseau par le biais du WiFi ou d’un câble Power over Ethernet (PoE). Découvrez-en plus sur ce qu’il faut rechercher lors de l’achat de ce type de caméra.

Lire également : Comment utiliser le VPN Norton ?

Caractéristiques incontournables des caméras IP :

Cloud et stockage intégré : L’espace de stockage est un élément important à prendre en compte lors de l’achat d’un caméra de surveillance ip. La plupart des systèmes de surveillance transmettent les données vidéo sur un stockage en nuage, un lecteur à état solide (SSD) ou un disque dur (HDD). Les solutions avancées stockent les séquences localement sur un SSD ou un disque dur tout en les sauvegardant sur le cloud. Ces systèmes de sécurité « hybrides » sont considérés comme plus sûrs et plus fiables que les systèmes qui reposent sur une seule méthode.

Capacités PoE : Les caméras IP qui peuvent être alimentées par une connexion PoE éliminent les risques et les coûts liés à l’installation de câbles électriques. Par rapport aux caméras purement sans fil, les caméras IP PoE ont tendance à avoir une transmission de données plus stable et sont moins susceptibles de subir des interférences de la part d’appareils voisins.

A découvrir également : Cybersécurité en entreprise, trucs et astuces du quotidien

Cryptage des données vidéo : Le degré de sécurité d’une caméra IP dépend de son niveau de cryptage des données et de la sécurité du réseau. Le cryptage est un moyen de dissimuler des informations en brouillant les données afin que seules les parties autorisées puissent les décoder. Les caméras IP étant souvent visées par des violations de l’IdO, l’utilisation des normes de sécurité modernes est essentielle pour empêcher les pirates de dérober des informations voire de désactiver des systèmes entiers. Il existe deux états de cryptage, au repos et en transit.

  • Cryptage au repos : Le cryptage des données « au repos » signifie que les données sont protégées lorsqu’elles se trouvent sur l’appareil. RSA et AES sont deux exemples de normes de cryptage de l’infrastructure à clé publique (PKI), qui garantissent que quiconque accède aux données vidéo ne pourra pas les extraire du stockage embarqué.
  • Cryptage en transit : Le cryptage des données « en transit » signifie que les données sont protégées pendant qu’elles voyagent sur le réseau ou qu’elles sont transférées du stockage local vers le cloud. Les systèmes sécurisés cryptent les données en transit à l’aide de HTTPS/SSL sur le port 443 et n’établissent que des connexions sortantes vers des services en nuage dédiés.

Caractéristiques supplémentaires des caméras IP :

Partage instantané de la vidéo : Les systèmes de surveillance IP modernes permettent notamment de partager des clips vidéo par SMS, par e-mail ou par des liens en direct. Cela réduit le temps nécessaire pour alerter les autorités lorsque des incidents se produisent et qu’une action immédiate est requise.

Qualité vidéo : Les caméras IP sont généralement connues pour offrir une qualité vidéo supérieure à celle des caméras analogiques traditionnellement utilisées dans les systèmes de vidéosurveillance. Parce qu’elles transmettent des signaux numériques, elles sont capables de capturer plus de détails. Cela permet à de nombreux systèmes de sécurité IP d’intégrer à leur logiciel des fonctions d’analyse vidéo avancées, comme la comparaison des visages.

Analyse vidéo basée sur la périphérie : Les systèmes de surveillance modernes intègrent l’intelligence artificielle (IA) et l’analyse basée sur les bords pour détecter les personnes et les objets dans le champ de vision de la caméra. Les logiciels dotés de capacités d’apprentissage approfondi peuvent utiliser la comparaison des visages et des véhicules pour alerter les utilisateurs d’incidents en temps réel et accélérer les enquêtes.

Ces systèmes de surveillance avancés permettent également aux utilisateurs de définir des zones restreintes dans le champ de vision de la caméra et d’être avertis si une activité significative est détectée à un certain moment de la journée.

Streaming en régime permanent : Les caméras IP qui fonctionnent en « régime permanent » consomment beaucoup moins de bande passante, ce qui les rend plus évolutives et moins coûteuses pour les entreprises et les grandes organisations. En mode permanent, les caméras envoient un flux constant de vignettes cryptées et de métadonnées connexes vers le nuage toutes les 20 secondes.

Une caméra IP en mode permanent fonctionne à environ 20 kbps, soit à peu près 1⁄100 d’une caméra cloud traditionnelle qui diffuse un flux à 1-2 mbps. Compte tenu de la faible empreinte de la bande passante, plus de 100 caméras stables peuvent partager la même connexion réseau et consommer la même bande passante qu’une caméra cloud traditionnelle.

Articles similaires

Lire aussi x